Sélectionner une page

Tout ce qu’il faut savoir sur les droits humains au Japon.

25 juillet 2021 | 0 commentaires

Nous allons examiner 5 choses fondamentales que vous devez savoir sur les droits de l’homme au Japon, c’est un peu le code japonais.

Les droits de l’homme dans le préambule

Le préambule est la partie la plus importante d’une constitution car il expose les valeurs du pays et définit l’objectif du gouvernement.

Qu’est-ce que cela signifie pour un pays qui fonde ses actions sur le respect de la dignité humaine ?

Pendant la période Meiji (1868-1912), le Japon a développé une législation progressiste qui promeut la dignité des êtres humains. Le Japon a ratifié la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations unies en 1948 et a créé l’Organisation internationale du travail (OIT) en 1951. En conséquence, l’OIT a ajouté de nouveaux articles à la Déclaration universelle, notamment le droit à l’éducation de base.

Le Préambule a continué à se développer et à élargir sa signification. En 1960, le Japon a ratifié le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, reconnaissant le droit à la liberté d’expression et de religion.

Quelle est l’évolution des droits des femmes au japon ?

Au japon, la vision traditionnelle des rôles des sexes est en train de changer. Auparavant, les femmes étaient censées rester à la maison et s’occuper de la famille. Toutefois, dans le japon moderne, ce n’est plus la norme. En fait, il est rare qu’une femme reste à la maison.

Au cours des dernières décennies, les attitudes à l’égard de la répartition des rôles entre les sexes ont évolué. Les hommes sont plus nombreux à s’occuper des enfants et des tâches ménagères, tandis que les femmes sont plus nombreuses à entrer dans la vie active. Et dans la société, on assiste à une évolution des stéréotypes selon lesquels les femmes sont inférieures aux hommes. Par exemple, certaines entreprises proposent des horaires de travail flexibles aux employés ayant une famille. Voici comment ces changements influencent les droits des femmes japonaises et ce que l’avenir nous réserve.

Changement d’attitude de la société

Les recherches montrent que les attitudes des hommes et des femmes à l’égard des rôles “traditionnels” du passé ont changé au cours des dernières décennies. Dans les années 1960, il était rare qu’une femme japonaise travaille, et encore moins qu’elle travaille en dehors du foyer. Mais aujourd’hui, près de 30 % des femmes du pays travaillent.

Des études récentes ont également montré que davantage d’hommes et de femmes souhaitent concilier vie familiale et carrière. Une enquête récente a révélé que près de 60 % des femmes souhaiteraient travailler à temps partiel. Mais que seulement 10 % d’entre elles environ le font effectivement. Les hommes sont encore moins nombreux à le faire, bien que plus de 20 % des hommes interrogés souhaitent travailler à temps partiel.

Que nous réserve l’avenir ?

L’écart entre les sexes commence à se combler. Au japon, les femmes peuvent désormais s’attendre à gagner plus que les hommes. Et elles assument une part égale des tâches ménagères et des responsabilités liées à l’éducation des enfants. Mais l’augmentation de la participation des femmes au marché du travail s’accompagne d’une hausse de la violence à l’égard des femmes. Les femmes sont de plus en plus nombreuses à dénoncer les abus sexuels et domestiques.

Si certaines femmes japonaises peuvent encore être confrontées à la violence domestique. Celle-ci n’est pas aussi courante que dans d’autres parties du monde.

L’Evolution du Droit des gai au Japon

Malgré l’introduction récente d’une nouvelle loi, qui reconnaît les partenariats entre personnes de même sexe. Comme “équivalents au mariage”, les couples homosexuels au Japon sont toujours confrontés à d’importantes restrictions lorsqu’ils décident de se marier. Voyons comment les choses ont évolué au fil du temps et quelle est la direction que prend la communauté LGBT dans ce pays.

La reconnaissance légale des couples de même sexe au Japon

Le 24 juin 2017, le gouvernement japonais a fais un pas vers le mariage entre personnes de même sexe. C’est le résultat d’une longue et dure bataille menée par les militants LGBTQ au Japon. Le gouvernement japonais a également accordé aux couples de même sexe le droit d’adopter des enfants. Il s’agit de victoires historiques pour la communauté LGBTQ au Japon.

Toutefois, malgré ces réformes, la façon dont les membres de la communauté LGBTQ sont traités au Japon est loin d’être idéale. Les lois et règlements ont toujours été interprétés et appliqués strictement par un système judiciaire partial, concernant les droits des partenaires.

Le mariage est extrêmement restreint au Japon. Si les personnes engagées dans une relation homosexuelle peuvent demander une licence dès qu’elles remplissent les conditions légales (âge, résidence et autres facteurs). Les mariages homosexuels ne sont pas reconnus et ne sont pas autorisés au Japon.

L’Evolution de la Liberté d’expression au Japon

Le gouvernement japonais est très protecteur de la liberté d’expression, surtout lorsqu’il s’agit de questions politiques. Mais même au Japon, le concept de liberté d’expression a évolué au fil des ans.

La liberté d’expression n’est pas la même au Japon qu’aux États-Unis ou en Europe. Par exemple, un jour, un homme japonais a été arrêté pour avoir fait un commentaire négatif sur un blog. Ce n’est qu’un exemple qui montre que le Japon a encore beaucoup de chemin à parcourir. Mais comme nous l’avons vu dans l’histoire récente, les droits de l’homme et le dialogue ouvert ont porté leurs fruits au Japon.

En bref, la liberté d’expression est arrivée au Japon parce qu’il était confronté à des menaces de protestation de la part de diverses organisations, découlant en grande partie de la guerre.

Sur le même sujet

LES DANGERS D’UN PARE-BRISE FISSURÉ

LES DANGERS D’UN PARE-BRISE FISSURÉ

Au Canada, la conduite peut être risquée ou spectaculaire, principalement en fonction des conditions météorologiques. En hiver, par exemple, les blizzards et...

Commentaires

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code